Scénographier un procès historique

Scénographier un procès historique

En septembre 2020 s’est ouvert un procès historique, celui des attentats du 13 novembre 2015. L’Etat a décidé que ce procès devait être filmé et archivé pour que les générations futures puissent accéder à cet évènement, c’est ce qui en fait son caractère historique.

L’émission LSD, La série documentaire, diffusée sur France Culture a consacré une série de 4 épisodes à ce procès. C’est l’épisode 3 qui intéressera particulièrement les étudiant.es en scénographie et en architecture d’intérieur.

Dans cet épisode, Béatrice Mouton explique comment son agence a conçu l’espace qui abritera le procès, un espace entière réversible à l’intérieur de la salle des pas perdus du palais de justice de l’ile de la cité à Paris. Son témoignage est accompagné d’une mise en perspective de ce que signifie scénographie la justice, notamment au travers du regard de Noëlle Herrenschmidt, reporter-aquarelliste qui documente depuis de nombreuses années des procès.

Cet épisode nous permet d’interroger le rôle du designer lorsqu’il s’attaque à un projet fortement normé. On ne peut pas faire ce que l’on veut lorsqu’on conçoit une salle d’audience. Il faut tenir compte de la place et des rôles de chacun.e, juges, avocat.es, acusé.es, témoins, parties civiles, public…. toutes les couleurs ne peuvent pas être employées non plus, la justice a ses codes… et il faut s’assurer de la visibilité, tou.te.s doivent tout voir dans la salle pour garantir un même accès à la justice. Il faut également tenir compte des contraintes liées à la captation visuelle et sonore.

Une écoute qui vous apprendra beaucoup sur la manière dont on peut rechercher, comprendre et interpréter des normes au service du bien commun.

Crédits images : DANIEL FOURAY / OUEST-FRANCE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *